Caster Semenya offered to show officials her vagina after gender doubts

South African star Caster Semenya

La star sud-africaineCaster Semenya a révélé qu'elle avait proposé de montrer son vagin aux responsables de World Athletics après leur interrogatoire qu'elle soit un homme ou une femme.

Semenya est actuellement incapable de concourir sur un certain nombre de distances en raison de la réglementation mondiale de l'athlétisme pour les athlètes présentant des différences de développement sexuel.

Elle est interdite de concourir sur des distances allant de 400 mètres à un mile, mais peut courir sur 100 m, 200 m et toute épreuve au-delà de 1 600 m.

Semenya s'est battue contre ces réglementations depuiselle a fait irruption sur le scène à l'âge de 18 ans aux Championnats du monde 2009.

Après avoir remporté le titre mondial du 800 m, Semenya a été soumise à un processus de vérification de son sexe par World Athletics. Elle a maintenant décrit son expérience surReal Sports de HBO.

« Ils pensaient que j'avais une bite, probablement », a-t-elle déclaré. "Je leur ai dit : 'Ça va. Je suis une femme, je m'en fiche. Si vous voulez voir que je suis une femme, je vais vous montrer mon vagin. D'accord ?'"

Semenya souffre d'une maladie connue sous le nom d'hyperandrogénie, qui se caractérise par des niveaux de testostérone plus élevés que d'habitude.

World Athletics a introduit une limite supérieure pour les niveaux de testostérone des femmes - à 10nmol/L – en 2011. Cela signifiait que Semenya était obligée de prendre des médicaments réduisant la testostérone pour pouvoir concourir.

“Cela m'a rendu malade, m'a fait prendre du poids, des crises de panique, je ne sais pas si j'allais un jour avoir une crise cardiaque », a déclaré Semenya.

« C'est comme se poignarder avec un couteau tous les jours. Mais je n'avais pas le choix. J'ai 18 ans, je veux courir, je veux me rendre aux Jeux Olympiques, c'est la seule option pour moi.

Semenya also criticised World Athletics lawyer Jonathan Taylor, who also appeared on HBO’s Real Sports.

“Jonathan doit se couper la langue et la jeter. S'il veut comprendre comment cette chose m'a torturé, il doit aller prendre ces médicaments. Il comprendra. »

World Athletics a introduit de nouvelles réglementations en 2018, interdisant aux athlètes atteints de DSD de concourir entre 400 m et un mile s'ils ont un taux de testostérone supérieur à 5 nmol/L.

Semenya , double médaillé d'or olympique du 800 m, a fait appel sans succès de ce règlement devant le Tribunal arbitral du sport et le Tribunal fédéral suisse.

Le joueur de 31 ans attend actuellement une audience devant la Cour européenne Cour des droits de l'homme.

1 sur 15
tokyo

Dans quelle ville les Jeux olympiques auront-ils lieu cette année ?

News Now - Sport News